L’autosurveillance

Comment bien prendre en charge votre diabète au quotidien ? Une bonne prise en charge nécessite principalement de bien se connaître et de bien connaître sa maladie.

Contrôler soi-même sa glycémie, qu’est-ce que cela signifie ?

Contrôler soi-même sa glycémie signifie que vous mesurez vous-même votre glycémie. Si vous êtes atteint de diabète de type 2, il est possible que le médecin vous conseille cet autocontrôle. Il vous dira également combien de fois vous devez mesurer votre glycémie au cours de la journée et à quels moments vous devez le faire.

Si vous avez le diabète de type 1,

l’autocontrôle est indispensable pour déterminer la dose correcte d’insuline et pour adapter votre alimentation et vos activités physiques, afin de toujours maintenir votre glycémie dans la plage recommandée tout au long de la journée.

Si vous avez le diabète de type 2,

l’autocontrôle n’est pas systématiquement nécessaire :

  • Il est conseillé à tous les stades de la maladie, pour mieux pouvoir suivre le diabète et déterminer l’efficacité du médicament et des mesures d’hygiène et alimentaires.
  • Il est conseillé pour les personnes qui prennent des antidiabétiques oraux (si ceux-ci sont susceptibles de provoquer une hypoglycémie), pour détecter ou confirmer une hypoglycémie. Le médecin peut alors adapter le dosage de votre médicament.
  • Il est obligatoire si vous utilisez de l’insuline. Pour déterminer la dose correcte d’insuline, vous devez en effet connaître votre glycémie.

Quand devez-vous mesurer votre glycémie ?

Vous devez la mesurer avant chaque repas.

Il est vivement conseillé d’également la contrôler avant d’aller vous coucher.

La fréquence de l’autosurveillance et le moment dépendent de l’intensité de votre traitement et de vos activités. Le mieux est d’en parler avec votre médecin traitant. En cas de doute ou si vous soupçonnez un taux trop élevé ou trop bas, vous pouvez toujours faire une mesure supplémentaire. Il est également conseillé de mesurer un peu plus souvent dans les cas suivants :

  • si vous êtes malade ;
  • avant, pendant et après le sport ;
  • en cas de changements apportés au traitement ;
  • en vacances ou lors d’occasion particulières ;
  • si vous voulez être enceinte. 1

Comment devez-vous mesurer ?

À l’aide d’un stylo autopiqueur, vous piquez dans le bout de votre doigt et vous appliquez une petite goutte de sang sur une bandelette de test. Vous pouvez ensuite lire votre taux de sucre sanguin sur votre lecteur de glycémie.

Pour mesurer votre glycémie, il vous faut le matériel suivant :

  • un stylo autopiqueur pour obtenir une petite goutte de sang
  • un lecteur de glycémie pour effectuer la mesure

Une bonne mesure de votre glycémie demande une certaine habitude et une petite formation. Votre médecin ou votre infirmier/ère pourra vous aider. Vous pouvez également compter sur le soutien des centres de diabète et des associations de patients.

Effectuez soigneusement et régulièrement vos mesures. C’est l’une des meilleures manières de maîtriser au mieux votre diabète et d’éviter d’éventuelles complications. Cela vous permet en outre d’avoir un meilleur contrôle de votre diabète, pour que vous puissiez également en parler plus facilement avec votre médecin.

Notez tous les résultats de l’autocontrôle dans votre journal.

Qu’est-ce que le journal ?

C’est un carnet où vous notez les éléments suivants :

  • le résultat de vos mesures de glycémie.
  • les doses d’insuline, si vous êtes traité(e) par insuline.
  • vos remarques personnelles sur les événements et symptômes que vous observez, ainsi que la date et l’heure à laquelle ils se sont produits.

Comment obtenir un journal ?

  • Votre médecin, votre infirmier/ère ou une association de patients peuvent vous fournir un carnet.

Il existe aussi un autre carnet, celui du traitement.

  • Vous y noterez les objectifs de vos traitements, les examens pour le contrôle de votre diabète, les visites chez les spécialistes et les traitements qu’ils prescrivent.

RÉFÉRENCES

profils connexes