Le diabète et les enfants

La scolarité

L'enfant diabétique sous insuline peut mener une scolarité normale.

La 1ère précaution est d'informer les enseignants, afin :

qu'ils puissent répondre à ses besoins : par exemple, en cas d'élévation importante de la glycémie, l'enfant peut avoir besoin d'uriner souvent et donc de boire. Il faut donc qu'il puisse avoir l'autorisation de boire en classe et de sortir si besoin.

et connaître les risques spécifiques liés à sa maladie et à sa prise en charge : signes d'hypoglycémie et gestes à faire en cas de malaise hypoglycémique.

A la cantine

Un enfant atteint de diabète peut manger à la cantine, d'autant que les restaurants scolaires respectent de plus en plus les principes d'équilibre alimentaire.

Apprenez à votre enfant les règles essentielles de l'équilibre glucidique : féculents à chaque repas, éventuel produit de remplacement d'un dessert trop sucré (laitage ou un fruit). Une collation doit en général être prise dans la matinée au cours de la récréation ou d'un interclasse.  

Pratiquer une activité sportive

La pratique du sport dans le cadre scolaire n'est pas contre-indiquée. Le diabète n’entraîne aucune fatigue particulière et ne doit pas dispenser de faire du sport sauf ponctuellement dans les cas exceptionnels (hyperglycémie avec cétonurie). Tous les sports scolaires peuvent être pratiqués mais certains méritent une attention particulière : natation, sports nautiques, sports d'équilibre...

Le sport fait baisser la glycémie pendant ou après l'exercice. Des contrôles glycémiques sont recommandés avant et après le sport. Le professeur d'éducation physique doit être averti. L'enfant et le professeur doivent disposer de sucre sur eux. Il faudra être vigilant si l'activité n'était pas prévue ou plus intense et dans ce cas prévoir une collation.

Suivi du diabète enfant

Apprendre à bien suivre son diabète, c’est important et capital pour bien grandir !

Il est impératif que votre enfant connaisse bien les règles du traitement, qu’il soit bien informé et qu’il se connaisse lui-même.

Les enfants atteints de diabète sont des enfants qui grandissent comme les autres.

Toutefois, quand le diabète n’est pas bien contrôlé, la croissance peut être ralentie, les enfants peuvent se sentir fatigués, leur résistance physique et leur capacité de concentration peuvent diminuer. La cicatrisation des petites plaies peut être plus difficile...   Suivre son diabète en pratique, c'est :

Contrôler sa glycémie tous les jours et adapter ses doses d’insuline. Ne pas oublier les rendez-vous chez son médecin pour le suivi du diabète :

  • une consultation tous les trois mois au minimum
  • un bilan de santé annuel

S’informer sur sa maladie pour mieux la comprendre. Participer à des cycles d’éducation à l’hôpital, dans des centres d’éducation ou des maisons sanitaires. Objectif ? Enrichir et compléter, selon son âge, ses connaissances.   A savoir : la prise en charge à 100%

Dans le cadre du diabète de type 1 de l’enfant et de l’adolescent, tous les cycles d’éducation thérapeutique, la formation à la diététique et le soutien psychologique sont remboursés à 100 %. À condition qu’ils soient dispensés soit à l’hôpital, soit dans des centres de convention diabète.

Parlez-en avec le médecin qui suit et coordonne la prise en charge.

Entourage des parents

Pour les enfants et les adolescents, le diabète est une maladie qui peut être difficile à gérer.

Un enfant a surtout envie d'oublier qu'il est atteint de diabète, et pourtant, la maladie le lui rappelle chaque jour.

Or, ce qu'il faut savoir et transmettre à ces enfants et adolescents, c'est qu'ils peuvent vivre avec un diabète et mener une vie normale, comme tous les autres... surtout s'ils reçoivent de leur famille le soutien dont ils ont besoin.

Gestion du diabète avec l'entourage

Vivre avec un diabète n’est pas forcément facile pour un enfant ou un adolescent. On se sent souvent seul au monde, et à l’inverse, on trouve volontiers que sa famille est trop soucieuse et n’arrête pas d’intervenir tout le temps… On se sent alors trop protégé, voire étouffé, alors que l’on préfèrerait être autonome. Le juste milieu n’est pas facile à trouver, et c’est valable pour tout le monde !

Le rôle parental

L'apparition du diabète chez un enfant est parfois mal vécue par les parents qui peuvent avoir besoin d’un soutien. Un travail d'accompagnement peut-être nécessaire, autant pour l’enfant lui-même qui découvre son diabète que pour son entourage proche. Les parents ont un rôle important à jouer.

L’information, la connaissance, les groupes de soutiens, les associations sont vos alliés.