Les soins des pieds

Les soins des pieds

N’oubliez pas vos pieds ! Le diabète peut les affecter, parfois sans que vous ne sentiez la douleur. Donc, soyez vigilants! Portez une attention particulière à vos pieds. Ils sont précieux - et rappelez-vous, ils portent tout votre corps !

Toilette de vos pieds

Lavez-vous les pieds tous les jours en suivant ces règles:

Attention à l’eau trop chaude !

Une eau trop chaude peut vous brûler la peau. Si les nerfs du pied sont affectés, il est possible que vous ne sentiez rien. Une eau trop chaude peut également favoriser la gangrène si vos artères sont touchées, même si elle n’est qu'un peu plus chaude que 37 °C.

  • Prenez de l'eau tiède (36 - 37°C)Vérifiez la température de l’eau non avec la main, mais avec le coude. Avec la main vous aurez tendance à sous-estimer la température. En cas de doute, prenez un thermomètre de bain. Lors du lavage des pieds, la plupart des brûlures sont causées par une douche sans robinet thermostatique.
  • Utilisez un gant de toilette et un savon non irritant Donnez la préférence au savon de Marseille. N’utilisez pas de brosse ni de gant de crin, rien qui puisse de façon inaperçue irriter ou abîmer la peau.
  • Lavez tout le pied, sans oublier les espaces entre les orteils. Un bain de pieds ne doit pas durer plus de cinq minutes. En effet, il ramollit la peau saine, et la peau entre les orteils peut être endommagée.
  • Rincez bien tout le pied dans une bassine d’eau tiède ou sous la douche. De nouveau, soyez bien attentif à la température de l’eau.
  • Séchez-vous soigneusement les pieds, surtout entre les orteils.. Utilisez une serviette propre (jamais un seche-cheveux). Si vous ne séchez pas bien les espaces entre les orteils, vous risquez de laisser des zones humides et d’avoir des infections (à champignons).  

N’utilisez ni spray ni talc. Ils irritent la peau et/ou la rendent humide.

Les ongles

Des ongles trop longs, trop courts ou mal coupés peuvent blesser et provoquer une inflammation. Coupez-vous les ongles avec des ciseaux à bouts arrondis ou avec un coupe-ongles. Restez à distance suffisante de la peau. Les ongles doivent être suffisamment longs pour protéger les orteils, ni plus ni moins. N’utilisez jamais de ciseaux pointus, de pince, de rasoir, de couteau, de lime métallique. Tous ces objets peuvent vous blesser. Coupez les ongles au « carré », mais arrondissez les angles avec une lime en carton (pas en métal, elle pourrait blesser la peau si vous appuyez trop). Si vous ne voyez pas bien ou que vous n’êtes pas assez souple, faites-vous aider pour vous couper les ongles.  

ATTENTION !

Si vos ongles sont cassants, fragiles ou épais, ou si leur contour présente une inflammation, vous devez consulter votre médecin et votre podologue.

L'examen de vos pieds

Vous devez vous examiner les pieds attentivement : la face supérieure du pied, sa face inférieure et entre les orteils.

Asseyez-vous et assurez-vous d’avoir un bon éclairage.

  • Si vous n’êtes pas très souple, utilisez un miroir pour bien examiner vos pieds.
  • Si vous ne voyez pas bien, demandez à quelqu’un de votre entourage ou à une infirmière d’examiner régulièrement vos pieds. Informez bien l’autre personne et dites-lui à quoi faire attention :
    • Plaies entre les orteils, généralement causées par des champignons et facilitées par une peau humide
    • Durillons sous les pieds et cors (ou œils-de perdrix) sur les orteils
    • Fissures ou crevasses dans les durillons ou les cors
    • De petites plaies que vous ne remarqueriez pas vous-même
  • Les champignons, durillons et petites plaies nécessitent des soins spécifiques.

 

ATTENTION !

Si vous trouvez une petite blessure, il faut en trouver la cause. Examinez surtout soigneusement vos chaussures.

Parlons de chaussures...

Comment choisir de bonnes chaussures ?

Une chaussure doit être confortable dès le premier instant. N’espérez pas que de nouvelles chaussures s’adaptent à vos pieds avec le temps. Habituellement, c’est la chaussure qui gagne : au lieu de s’adapter à votre pied, elle va lui faire mal.

Achetez vos chaussures dans un magasin de chaussures ordinaire si vos pieds ne sont pas à haut risque. C’est votre médecin et/ou votre podologue qui vous l’indiquera, et cela dépendra de la présence ou non d’une neuropathie (lésions nerveuses), de lésions aux vaisseaux sanguins et de déformations du pied. Si vous n’avez pas besoin des chaussures spéciales, faites tout de même attention aux points suivants :

  • Achetez-les en fin de journée, lorsque vos pieds sont les plus « gonflés ».
  • Pour l’essayage, portez des chaussettes de la bonne taille et qui correspondent au type de chaussures que vous souhaitez acheter : des chaussettes ou des bas épais pour des chaussures d’hiver ou de marche, des chaussettes fines ou des bas nylon pour des chaussures de ville.
  • Une bonne chaussure est souple et légère. À l’exception de la semelle, elle doit être en cuir. La semelle ne doit pas être glissante ni trop épaisse. Évitez les chaussures en plastique, car elles favorisent la transpiration et donc l’humidité et le ramollissement de la peau (macération). En outre, leurs semelles ne sont généralement pas assez rigides pour bien soutenir le pied. D’autre part, une chaussure ne doit pas non plus pouvoir être pliée « en deux » !
  • La pointe de la chaussure doit être suffisamment large et ne pas serrer les orteils, sans leur donner trop d’espace. Les talons doivent avoir 20 à 25 mm pour les hommes et 30 à 50 mm pour les femmes. Des talons manquants ou trop hauts perturbent l’équilibre lors de la marche. Des talons trop hauts peuvent occasionner une forte pression sur l’avant-pied.
  • Les chaussures à lacets sont les meilleures et elles devraient avoir au moins 3 œillets. Les éléments en Velcro peuvent également être utiles. L’important est que le pied soit bien soutenu dans la chaussure.
  • Si vous utilisez des semelles orthopédiques, il faut toujours les mettre dans les chaussures lors de l’essayage.
  • Au début, ne portez jamais des chaussures neuves plus de deux heures par jour. Elles doivent être progressivement « rodées », sinon elles peuvent vous blesser les pieds. Après quelques jours, vous devez inspecter vos pieds soigneusement afin de repérer d’éventuelles taches rouges. Une tache rouge signifie que quelque chose ne va pas, qu’il y a trop de pression.

Un examen régulier des chaussures est essentiel

Un examen régulier des chaussures est nécessaire. Si vous avez des pieds à risque, vous devez examiner vos chaussures à la main avant de les mettre !

  • Vérifiez l’intérieur des chaussures à la main, pour détecter des arêtes vives, une doublure détachée, une usure anormale du cuir, la présence de corps étrangers, etc.
  • Comment inspecter vos chaussures à la main ?
  • Avec la face interne de la pointe de l’index, parcourez les coutures et les bords de la semelle intérieure.
  • « Sentez » la semelle du bout des autres doigts, mais aussi l’intérieur de la partie supérieure de la chaussure et du talon.

Un bon entretien de la chaussure est obligatoire

Si vous utilisez des semelles orthopédiques:

  • Vérifiez-les régulièrement. Assurez-vous que la transpiration ne les a pas endommagées. Si c’est le cas et que la semelle est en cuir, elle sera de couleur presque noire, très rigide et fissurée.
  • Retirez les semelles de vos chaussures tous les soirs pour les aérer.
  • La surface des semelles est en cuir ? Traitez-les une fois par mois avec une très fine couche de crème à chaussures transparente.

Les semelles qui sont utilisées tous les jours durent en moyenne 6 mois.

  • Cirez-les régulièrement, pour nourrir le cuir et le garder souple.
  • Un mauvais équilibre du pied (une mauvaise position du pied sur le sol) ou des difficultés à la marche vont déformer la chaussure ou l’user anormalement. Cette usure aggrave encore les problèmes d’équilibre du pied.
  • Avez-vous des chaussures de bonne qualité qui vous vont vraiment bien ? Faites réparer les parties usées. C’est souvent une meilleure solution que d’acheter de nouvelles chaussures de moindre qualité
  • Portez vos chaussures « ordinaires » quand vous allez chez le médecin et le podologue afin qu’ils puissent examiner les chaussures et les comparer à vos pieds.
  • Il est fortement recommandé que vous ayez au moins deux paires de chaussures et que vous en changiez tous les jours :
  • D’une part pour les reposer et les aérer.
  • D’autre part, pour varier les points de pression sur le pied. C’est encore mieux si vous portez des chaussures de modèles différents. Les points de pression ne sont pas toujours les mêmes, de sorte que le changement de chaussures donne de meilleurs résultats.

Vacances = danger pour les pieds!

Pas de pieds nus dans les chaussures ! Les chaussettes sont fortement recommandées ! Le coton ou le lin sont des matériaux idéaux. Les chaussettes vous protègeront des complications causées par la transpiration. Ne portez pas de chaussettes synthétiques, elles n’absorbent pas la transpiration.

Temps chaud ! Envie d’oublier vos chaussettes ? Ne le faites pas !

A la plage

Ne marchez jamais pieds nus ! Une éraflure inoffensive peut s’enflammer et peut prendre des mois à guérir après votre retour. Attention également au sable parfois très chaud ! Afin de ne pas vous blesser avec du verre brisé, des canettes, des cailloux pointus, des clous ou des épines, portez des sandales légères. Elles peuvent être très élégantes! Le sable et l’eau de mer sont très agressifs pour la peau. Rincez-vous les pieds régulièrement et séchez-les toujours soigneusement. Hors de l’eau, ne portez jamais de sandales en plastique pendant une longue période. Elles pourraient blesser la peau.

En montagne

  • Prévenez les ampoules.
  • Astuce : portez deux paires de chaussettes, la première en coton mince, la deuxième en laine épaisse. Si vous avez des ampoules malgré tout, il ne faut surtout pas les percer.
  • Rappel : Ce n’est pas une bonne idée de porter longtemps des chaussures en plastique, comme des chaussures de tennis ou de course. Vous devez à tout prix éviter que la peau soit ramollie ou écorchée ou que des champignons la pénètrent.

Rappelez-vous qu’une peau intacte est la meilleure protection contre l’infection.

Les vacances approchent ? Achetez vos chaussures d’été bien à l’avance. N’attendez pas trop longtemps, surtout si ce sont des chaussures de marche. Vous devrez les porter un certain temps, pour vous assurer qu’elles vous vont bien avant de partir en vacances. En vacances, il est préférable de porter des chaussures bien adaptées et qui ne causent pas de problèmes. De nouvelles chaussures achetées à la dernière minute peuvent vous blesser les pieds.

Quelques conseils

Pour le traitement et le soin de vos plaies, il existe Mitocare® Blessure, un hydrogel de nouvelle génération pour le traitement des plaies aiguës et chroniques. Sa formule 4 en 1, sans parabène, forme une barrière protectrice qui soulage rapidement, accélère la guérison, cicatrise et diminue le risque d’infection. Mitocare® blessure doit être appliqué directement sur la plaie en couche épaisse, puis recouvert d’un pansement. Il peut être utiliser jusqu’à fermeture complète de la plaie. Disponible en pharmacie.

www.mitocare.be

Vous avez la peau sèche ?

  • Crevasses: Prudence, car elles peuvent être le point de départ d’une infection. Si la transpiration diminue, la peau des pieds peut se dessécher. La peau est alors moins souple et des crevasses peuvent apparaître.
  • Appliquez une très petite quantité de crème et massez doucement. Utilisez une simple crème nourrissante et hydratante. Vous pouvez choisir un produit à la lanoline, de la vaseline ordinaire ou une crème à base d’eau (cold cream).

Quelques précautions importantes Utilisez aussi peu de crème que possible. Moins il y a de crème, mieux c’est. Un excès de crème peut humidifier la peau, la ramollir et la rendre sensible aux champignons. N’appliquez jamais de pommade sous ou entre les orteils. N’utilisez jamais de talc ni aucune autre poudre. Eux aussi ramollissent la peau et favorisent les maladies à champignons.

Vous transpirez beaucoup ? Quelles sont les solutions?

  • Assurez-vous que la peau n’est pas ramollie. Lavez-vous les pieds plusieurs fois par jour et séchez-les particulièrement bien, surtout entre et sous les orteils.
  • Mettez des chaussettes propres chaque jour, voire plus souvent.
  • N’utilisez pas de produits agressifs ou qui peuvent déclencher des allergies, comme le talc, les poudres, les sprays, les déodorants, etc.
  • Placez des semelles contre la transpiration dans vos chaussures.

  Chaque jour, vérifiez avec soin l’état de la peau entre et sous les orteils et dans les plis des orteils déformés (orteils en marteau ou en griffe). Cela vous permettra de détecter rapidement une mycose et la traiter.

Que faire contre les mycoses ?

Les mycoses sont des infections superficielles de la peau causées par des champignons. Elles sont très courantes et peuvent se produire lorsque la peau du pied est ramollie par une exposition prolongée à l’humidité, ou si le pied n’est pas bien séché après le lavage.  BON A SAVOIR Les mycoses sont fréquentes et peuvent être très dangereuses : elles sont la principale cause d’infection sous-cutanée.

Comment soigner une mycose?

  • Il existe différents produits pour lutter contre les champignons. Demandez à votre médecin ou à votre pharmacien.
  • Utilisez de préférence une poudre dans un vaporisateur, avec laquelle vous pourrez traiter la peau, mais aussi les chaussettes et les chaussures.
  • Pendant le traitement : continuez à vous laver les pieds, rincez-les et séchez-les soigneusement pour éviter de laisser des zones humides.

  Lavez vos chaussettes à 60°C au moins. Le lavage à haute température tue toutes les bactéries, mais le matériau des chaussettes doit bien sûr y résister.

Pour éviter les mycoses

  • Ayez une bonne hygiène : séchez bien la peau entre et sous les orteils.
  • Essayez d’éviter la transpiration et le ramollissement de la peau (macération).
  • Ne portez pas de chaussettes en matière synthétique.

Apprenez le réflexe du « pli sec » : un pli de la peau reste sain s’il reste sec ! La première mesure préventive, et la meilleure, consiste à faire en sorte que la peau entre et sous les orteils reste aussi sèche que possible. C’est beaucoup mieux que d’utiliser tous les jours des crèmes, onguents ou poudres pour prévenir les mycoses, même si vous en limitez la quantité au minimum.

Que faire si vous avez froid aux pieds ?

  • Pieds froids ? Prenez alors soin de votre peau avec encore plus d’attention.
  • Portez des chaussettes de laine, mais pas au lit (risque de problèmes !)
  • Examinez vos chaussettes avec soin : elles ne peuvent pas avoir de bande élastique qui serrerait trop le mollet. L’élastique peut entraver la circulation sanguine sans que vous ne sentiez la douleur, surtout si vos nerfs sont touchés. Une bonne chaussette ne reste pas en place grâce à un élastique qui serre le mollet, mais parce que sa surface adhère bien à la peau.
  • Ne marchez jamais pieds nus, même à la maison. Portez des pantoufles ou des chaussures légères qui protègent correctement vos orteils si quelque chose tombait sur vos pieds. Les pantoufles aussi doivent être de bonne qualité et fournir un soutien adéquat à vos pieds.

Formation de durillon

Ne négligez jamais un durillon au pied. Pourquoi ? Parce que tôt ou tard il peut devenir une « perforation », donc une ulcération de la peau de la plante du pied. Ces perforations guérissent très difficilement.

Pour découvrir la cause des durillons, vous devez consulter rapidement votre médecin. Ils sont habituellement causés par une pression excessive. Prenez les chaussures que vous portez normalement afin qu’il puisse examiner vos pieds et vos chaussures. C’est seulement en traitant sa cause que vous pouvez éviter qu’un durillon se produise ou se reproduise. Un durillon doit être traité. Comment faire ?

Consultez un podologue, qui connaît les problèmes d’insensibilité des pieds des diabétiques. Il peut enlever les durillons avec toute la prudence nécessaire. N’essayez surtout pas vous-même ! Faites-vous soigner par un podologue qualifié. Ensuite, vous pourrez vous-même utiliser une pierre ponce « douce et spécifique » afin de prévenir une récidive du durillon. Mais attention : vous ne devez utiliser aucun autre instrument vous-même ! Pourquoi une pierre ponce ? Parce qu’elle permet d’enlever le durillon. Enlever soi-même régulièrement les durillons avec une pierre ponce est un excellent moyen de prévenir la perforation plantaire. C’est même une précaution de base.

Que faire si l’examen montre que la formation de durillons n’est pas liée à vos chaussures ?

Votre médecin vous prescrira probablement des semelles orthopédiques pour soulager la pression sur la plante du pied. Objectif : mieux répartir le poids corporel sur l’ensemble de la voûte plantaire et limiter la pression qui favorise la formation de durillons.

  • N’utilisez jamais de semelles orthopédiques en plastique ou en métal.
  • Après avoir utilisé les semelles orthopédiques quelques jours, consultez votre médecin. Vos pieds doivent être soigneusement examinés pour déterminer s’ils tolèrent bien les semelles orthopédiques et qu’il n’y a pas de points de pression excessive. Il faut le faire aussi si vous ressentez une douleur ou un inconfort.
  • Les semelles orthopédiques ne durent pas éternellement. Ne les utilisez pas plus longtemps que ce qui est prescrit par le médecin. Si vous les utilisez trop longtemps, vous pourriez constater de nouveau l’apparition désagréable de durillons ou de petites blessures.

N’oubliez surtout pas de dire que vous avez le diabète à l’orthopédiste et au bandagiste qui vont prescrire et confectionner vos semelles orthopédiques. Vous devez leur expliquer dans quelle mesure vos pieds sont insensibles ou bien ils devront le tester avec un petit instrument appelé monofilament. Ils doivent savoir si vous sentez la chaleur, le froid, une légère pression ou rien du tout...

CONSEILS Dans tous les cas :

  • N’utilisez jamais d’instruments qui peuvent vous blesser : lames de rasoir, couteaux, ciseaux, râpe, ponceuse électrique, etc. Pas de « chirurgie de salle de bains ».
  • N’utilisez pas de pommades pour soigner et enlever des durillons aux pieds : elles sont très agressives.
  • Ne prenez pas de bains de pieds trop longs.
  • Une fois par semaine (ou plus, si nécessaire), utilisez une pierre ponce douce.

Que faire en cas de blessure ?

Blessure ? Ne perdez pas de temps.

  • Désinfectez et protégez la plaie. Consultez votre médecin.
  • Désinfectez avec une compresse stérile et un désinfectant incolore.
  • De prime abord, n’utilisez pas de pommade, d’antibiotiques topiques ni de produits colorés : ils peuvent aggraver ou masquer la plaie.
  • N’utilisez pas d’alcool : il donnerait une sensation de brûlure et dessécherait la peau.
  • Placez un pansement sec : une compresse stérile et du sparadrap papier. N’utilisez pas de pansements auto-adhésifs en plastique : ils humidifient et ramollissent la plaie. Vous pouvez profiter de l’occasion pour vérifier que votre vaccin contre le tétanos est toujours valide. Le diabète n’empêche pas la vaccination contre le tétanos, au contraire !

Encadré Consultez votre médecin pour toute blessure aux pieds, aussi petite soit-elle. Sauf si vous souffrez d’une perforation plantaire, la marche est fortement recommandée car elle favorise la circulation.

Les 10 commandements pour le soin des pieds

profils connexes